Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 19:18

(article déjà publié mais toujours d'actualité)

 

Enfin le grand jour !

Un grand jour ?

Le grand jour.

C’est la rentrée !

 

Fini de se bronzer la prostate et les seins avachis à l’ombre de cet été poussif. Fini la canette de bière et le verre de rosé sous le pin parasol. Fini le pastis frais, l’oisiveté dégradante et les siestes crapuleuses. Fini le football, la vuvuzela et les épisodes de Poirot à la télé. Fini la plage et ses enfants gueulards qui vous braillent dans les oreilles en inondant consciencieusement de sable humide votre serviette étendue avec soin.

 

Les parents reprennent l’école et y a intérêt à se magner la rondelle. Une minute de retard et toute une scolarité de foutue. Des heures d’apprentissage gaspillées. Des parents transformés en ombres sans papier, errant comme des gens du voyage, malheureux, à la recherche d’un verre de rom et d’un paquet de gitanes. Aaa la gitane venant d’Andorre, moulée dans son papier maïs et terminant son voyage dans un coin sordide d’aire d’autoroute, arrosée de la pisse dégoûtante d’un chien prostatique.

-      

Le père s’astique les trous de nez, se brosse les chicots, maman se ricille les sourcils. La descente des escaliers est une descente aux enfers.

Le trajet en voiture ne libère pas des sujétions angoissantes. Fouette diligence, postillon et faite cocher.

Mais bientôt, du côté de la ligne bleue des Vosges, l’horizon s’illumine. Se révélant telle une enseigne de super marché, l’inscription « école laïque, gratuite, obligatoire » éclaire les consciences et éblouit les regards embrumés de cette pâle et triste matinée du 5 septembre.

La foule se presse et s’empresse, s’agglutine, déglutine et baratine. Une bataille de retrouvailles, les anciens se reconnaissent, les nouveaux se rivalisent. Les doublants s’embrassent, les triplants s’accoladent. Les exclus de congratulent, évoquent le bon vieux temps, boivent un coup de calice jusqu’à la lie et repartent dormir sur le banc d’à côté.

La connerie (le « ç » n’avait pas été inventé lorsque je mets sous presse) sonne. Elle teinte. Rose claire. Comme un rire à la Bachelot.

Les conversations s’apaisent dans le style « j’ai mal mais ça fait vachement du bien».

 

A l’appel des noms les torses se redressent telles des bites au souvenir de leur première pipe, les poitrines bombent sous la poussée d’une fermeté miraculeusement retrouvée.

Les parents essuient une larme, jettent un dernier regard vers les enfants et suivent la croupe ondulante du corps éducatif et néanmoins national. Ils entrent dans l’usine à gaz.

Dehors, les enfants, un peu tristes, voient s’éloigner la chair de leur chair.

Dans quel état vont ressortir les géniteurs ? Ont-ils conscience que leur avenir dépend de leur travail ? Une bonne scolarité annonce une bonne maison de retraite. Les places sont chères, les établissements surpeuplés et pas de canicule à l’horizon pour un tri préalable.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...