Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 16:38

 

 

 

 

 

mod_article1262829_2.jpgL’invasion chinoise a commencé.

Le dernier plan d’assainissement de l’économie européenne a bouffé toutes nos économies et les chinois ont passé la serpillière avec la servilité de celui qui va vous niquer tout cru.

En signe de coopération et pour resserrer les liens étroit de la bourse qui nous étrangle, les petits homme jaunes ont tenu à participer, entre autre, à notre système éducatif afin d’être sûr de ne pas le reproduire chez eux.

 

Moa Sé Tou est devenu le grand observateur, le grand initiateur du grand bond en avant. Tellement bond qu’on le surnomme le 007 du Yang Tseu Kiang ou plus simplement le Fu du Kong.

Il officie au collège de Nichon la Gaillarde choisi entre tous pour son éloignement de la région parisienne et le manque de communication avec la Présidence de la république tant les routes son mauvaises, les voies ferrées sans rail et le téléphone sans réseau.

 

Selon l’inénarrable proverbe chinois, « la cloche est dans le monastère mais le bruit va au-dehors » (zhong zai sili, sheng zai waibian), Moa a laissé le chef d’établissement à l’intérieur du collège pour s’occuper personnellement des abords et de la rentrée des élèves.

images-copie-3.jpg


Chaque matin Moa tient à leur dire quelques mots en signe de bienvenue dans un français qui demande encore à être amélioré selon la méthode dite de la longue marche. Les élèves ne comprennent rien et il nous souvient le célèbre ver à soie et à toi « si l'on fait semblant de comprendre alors qu'on a rien compris, on restera un abruti » (budong zhuangdong yongshi fantong).

Moa a délégué à son chef de cabinet le soin d’entretenir les WC, point faible de notre système éducatif. Les turcs avaient déjà œuvré pour ce lieu de recueillement, sanctuaire de la pensée intimiste et de la poussée optimale. Le chef, un certain Chi, met en application un proverbe ancestral enseigné sur les rives du fleuve Pi Pi appelé selon une traduction fiable, fleuve jaune.

« Occuper les cabinets sans déféquer » (zhanzhe maokeng bulashi).

 

Les chinois apprennent aux petits français la version continentale de la célèbre planchette japonaise : la planchette à billets.

Le yuan est conçu pendant les cours d’art plastique, écrit pendant les cours de langues étranges, numérisé pendant les cours de technologie, dupliqué pendant les cours de reproduction accélérée. Cet argent révolutionnaire va remplacer, dans le coffre du gestionnaire, les euros, donnés en échange à Moa. Moa donne les euros à son copain Toa, car tout ce qui est à Moa est à Toa. Le gestionnaire n’a plus que ses yuans pour pleurer vu la tête des fournisseurs devant l’argent du soleil levant.

 

Avec les asiatiques, les cantinières marchent à la baguette. Mandarins grillées à tous les repas avec sauce passée au chinois. Tofu matin midi et soir, gâteau de lune les jours d’éclipse, le fameux gourou, chien noir, qui, en chine, remplace le chat, est mangé en fondue les jours de grande chaleur. Les dim sum sont cantonnais pour les hommes et cantonaises pour les femmes dans les desserts.

 

L’amitié franco chinoise n’est pas un vain mot.

Attention cependant, le chinois est susceptible.

L’ictère est considéré comme une provocation, le nain jaune comme une agression, le p’tit jaune comme une offense, le carton jaune comme une maladresse, le maillot jaune comme une faute de goût mais le péril jaune comme une nécessité.

Le célèbre proverbe japonais « si jeune et déjà ponais » se mue en célèbre proverbe chinois « si jaune et déyuan ren min bi ».

 

百里建 (bailijian ou Piga en mandarin)

04946763.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...