Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 09:57

L’autre jour, pour raccourcir mon chemin et éviter une longue et fastidieuse marche au soleil, j’ai coupé court à travers un cimetière. Je n’avais aucune volonté raisonnée de m’attarder en ce lieu, et surtout pas d’y creuser mon trou. A côté d’un grand cèdre qui plongeait ses racines dans les cendres azotées de la populace souterraine, une tombe.

Ci git un geek, L. Unix

et tout en dessous,

game over.

 

Geek!

Kesako ? Ckoa? Kskc? Kikif? Ctblag?

 

J’hèle le premier fossoyeur qui me tombe sous la main. Je le reconnais à son air satisfait du mec qui a peu de réclamation remontant des clients traités. Je le reconnais aussi à sa faux, une vraie faux, portée de façon gauche sur son épaule droite. La droite, la gauche, le vrai, le faux. Arrêtons nous quelques instants pour réfléchir sur ces concepts opposés mais pourtant si proches…et reprenons.

J’interroge donc le fossoyeur prenant l’air hébété de l’homme surpris mais désireux de s’enrichir au contact d’un spécialiste. L’air hébété permet d’établir une complicité intellectuelle avec une personne dont on juge, parfois hâtivement, qu’elle n’a pas les mêmes qualités de discernement que soi. Certains préfèreront prendre l’air abêti, peu flatteur et pas toujours conscient. Certains enfin ont naturellement l’air abruti et ne s’en cachent pas. On appelle ça de la franchise.

 

-          D’abord on dit pas « jique », on dit « guique » !

 

Dommage, moi qui pensais que « ci jique » aurait pu être mon prochain mot d’esprit…Ci guique, c’est moins marrant.

 

-          Mais faut pas confondre...

 

Visiblement, mon homme a des connaissances en la matière, et il veut m’en faire profiter. Je troque donc mon air hébété pour mon air « cause, ça m’intéresse, je le sais déjà mais dit toujours ».

 

-         Faut pas confondre…

 

Et puis le fossoyeur quitte la scène côté jardin, me laissant confondu.

Con sûrement,

Fondu, certainement,

Mais les deux à la foi…

 

Il va rejoindre ses collègues, un clan d’hommes des tavernes descendant de l’âge de bière. L’âge où le demi n’était pas un quart.

 

Sitôt rentré chez moi, je me précipite vers mon bureau, m’assoie devant l’ordi et me branche sur Wikipédia, seul dictionnaire libre, capable du meilleur et du pire et je tape « geek » sans me soucier de la prononciation.

 

Surprise !

Moi qui croyais que le geek était une invention moderne, trouvée dans la case en moins d’un cerveau atrophié.

Cerveau atrophié, OUI,

invention moderne NON.

On trouve déjà des geeck au moyen âge allemand. Trop forts ces allemands. Non contents de les avoir sur les Rhin, ils nous envoient des geek.

A cette date, avant l’empereur informatique, le geek était un fou du roi. Après, il l’est resté.

Le geek est accroc aux nouvelles technologies, et il n’est pas seul. Il a des copains, les nolife, les nerd et les technophiles.

Mais attention, petits malheureux, il ne faut pas les confondre.

 

Les geek et les nolife sont parfois compatibles, ils ne sont pas pour autant synonymes. Le geek est à peu près normal (moi sur mon ordi par exemple), le nolife est addgeek (lire : addgique et non addguique) aux jeux vidéo. En particulier le MMORPG. Ce n’est pas une insulte, ni une régurgitation sonore, c’est un jeu en ligne avec plein de poissons à pêcher et beaucoup de pêcheurs.

 

Les geek et les nerd sont parfois compatibles. Le geek peut perdre ses nerd, mais le nerd reste geek.

Le technophile est plutôt branché téléphone portable. Si tous les geek sont technophiles, ce n’est pas le cas des technophiles qui peuvent éviter le geek.

Bref, le geek est partout et seuls des cours accélérés de perfectionnement rapide peuvent l’amener à devenir nolife, nerd ou technophile.

 

Tout en continuant à explorer wikipedia je laboure l’essentiel, à savoir la culture. Je prenais le geek pour un être binaire dénué de la plus petite once de parcelle d’érudition.

Halte aux idées reçues !

Je lis que le film « Conan le barbare » est à la base de la culture geek.

L’aspect éducatif de ce film m’avait un peu échappé, mais il faut se rendre à l’évidence, le muscle de Scharzi a encore frappé.

La nuit, les geek se prosternent devant la photo grandeur nature d’Arnold Schwarzenegger sortant du Bush. Cet homme au regard atomique avec ses nolife qui volettent alentours, cet homme, ce n’est pas de la nerd.

 

Lorsque mes fils rentrent le soir avec la mèche défaite de l’étudiant en pleine crise de fringale et qu’ils enfournent leur grise mine dans le frigo pour ingurgiter à même la boite, sans sortir le plastique, une large portion de pâté de campagne…je les imagine déguisés en geek, nolife, nerd ou technophile pour la prochaine nuit d’alloween.

 

J’ai décidé d’éviter le cimetière…au moins pendant un certain temps.

 

Deux exemples de Geek: d'abord le geek cool, ensuite le geek agité...


Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...