Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 21:34
 


                                                                 

Ce soir, rentrée en scène du père Noël.

pere-noel-velo-copie-1.gif

Le vingt trois décembre et malgré l’éminence du soir N, il s’était endormi en ronflant. Comme d’habitude ! Aurait dit la mère Noël.

Comme d’habitude le père Noël s’était débarrassé de ses habits rouges, les avait balancés en vrac au fond de la pièce, avait gardé ses chaussettes trouées car ses pieds dépassaient des draps trop courts ou des jambes trop longues. Son bonnet rouge le protégeait du jour et couvrait ses nuits. Personne ne savait s’il y avait des cheveux sous le bonnet, mais il avait la tête près du bonnet. Ensuite il avait cherché à positionner sa longue barbe blanche qui, immanquablement, s’entortillait autour du cou, accentuant les ronflements tonitruants, marque de digestion difficile et de plénitude spirituelle.

 

pn2

Comme d’habitude, la mère Noël s’était peu découverte. Le caractère, l’âge et la froidure la maintenait emmitouflée jusqu’aux oreilles dans une vieille couverture tissée en poils de renne. Elle gardait ses bottes car depuis les dernières chaleurs ses panards avaient gonflés et le cuir faisait corps aux pieds avec la peau. Ainsi elle avait tissé un rempart contre le sexe et la fornication digne des meilleures camisoles chimiques, ce qui ne l’empêchait pas de se lever la nuit pour remettre des bûches dans la cheminée et désentortiller la barbe du mari avant l’étranglement et la quête du râle final.

Le cul de la mère Noël n’avait plus rien d’engageant et, comme d’habitude, le père Noël avait tourné sa bedaine de l’autre côté, celui des rêves et des phantasmes.

 

Depuis plusieurs jours, les rennes, cornaqués par la reine des rennes, suçaient l’herbe grasse congelée autour du chalet enneigé dans l’attente de la nuit magique où leur patron, à grands coups de savates amicaux, les obligerait à s’extraire de la paille chaude, à s’envoler dans les brumes verglaçantes, à s’immobiliser devant la lune argentée pour une photo souvenir, à inhaler la fumée toxique des cheminées non ramonées et à revenir au point du jour, les sabots usés, les naseaux freezés, les andouillers tombants et la langue pendante.

Seul point positif, la réserve de vodka aurait baissé.

 

 Je ne suis pas là pour écraser une mite, mais la vodka est une faiblesse du père Noël.

Il ne part jamais à vide et rentre toujours plein.

Vous aviez certainement remarqué des manques ou des confusions dans l’attribution des cadeaux. Vous aviez aussi remarqué des enfants au bonnet rouge parmi les naissances du 25 septembre. A la latitude où vit notre héros, le sperme reste congelé et les femmes frigides. La chaleur de nos contrées tempérées redonne à l’animal une oscillation propagatrice.

 

pn1

Ce matin du vingt quatre, les tempes du père Noël sont moites et sa pensée obscure. Comme d’habitude aurait dit sa femme ! Sauf que là, plus obscure que jamais, comme si c’était encore la nuit dans son cerveau.

Devant l’état de son mari, elle fut contrainte d’appeler la faculté en la personne du docteur Gelure. Hans Gelure.

La maison du docteur n’était pas chauffée et à chaque printemps il se séparait d’un bout de lui-même.

Surgelé en automne, congelé en hiver, amputé en juin.

L’année dernière un doigt était tombé, l’année précédente, deux orteils et comme Hans était très vieux, il allait rapidement prendre place sur la liste illustre des primates en voie de disparition patronnée par l’UNESCO et subventionnée par le ministère des inégalités humaines.

Malgré tout, ses conseils sont précieux et son diagnostic très sûr.

Chez Hans, l’alcool à 90° est une denrée trop précieuse pour la gaspiller dans la désinfection des plaies et après plusieurs lampées partagées avec le patient, le mot est tombé d’une langue pâteuse : grippe porcino-aviairo-mexicaine.

La grippe A ! A comme abominable.

Celle qui l’Ibère les espagnols, assèche les Numides,  gomorrhe les Sodomites, allonge les fils des tantes.

La faculté a tranché et Hans perdu une oreille et la queue pendant son tour d’honneur.

Un traîneau sanitaire a conduit Noël à l’hôpital le plus proche c'est-à-dire l’igloo du chaman Tamiflu, un inuit inouï !  

A seconde vue, la convalescence sera longue, heureusement, la glace conserve les organismes, l’alcool conserve les illusions et le froid ne perd pas le nord.

Au nord, oui ! Déboussolé, non !

4543.jpg

 

Devant la catastrophe annoncée, la mère Noël convoque le banc et l’arrière banc de l’élite locale :

Blanche neige et les sept nains,

Saint Nicolas qui a déjà fini sa tournée,

Le père fouettard, âme damnée de Saint Nicolas,

La reine des rennes et son traîneau magique.

Toutes ces têtes pour un seul front.

Des gens bourrés de qualités mais strictement incompétents dans la grande distribution.

Aussi la mère Noël prit les mesures qui s’imposent :

Si le malade en réchappe, Tamiflu sera promu grand manitou-ministre de la grippe A,

Les cadeaux ne seront plus fabriqués sur place mais importés de Chine par les sept nains qui les distribueront en traîneau tiré par Blanche neige  (le traîneau, pas les sept nains),

Le père fouettard sera attaché de presse et garde du corps de la mère Noël eu égard à la stimulation par le martinet de ses besoins de tendresse.

Cette année, vu l’urgence, Saint Nicolas sera réquisitionné ce soir, mais pour diminuer sa charge de travail, seuls les enfants de sexe masculin et de plus de cinquante sept ans auront droit à un cadeau.

La reine des rennes sera transformée en pâté et étalée sur du pain blanc.

Enfin, pour finir de terminer de clore cette triste histoire, la mère Noël va aller dés demain à Copenhague pour militer en faveur du réchauffement climatique de la planète, histoire de retrouver les  lagons sous la banquise, les palmiers sur les congères, le sable sous la poudreuse et le bikini dans la banane.

Comme diraient les anciens combattants de 68 ; sous le pavé glacé, la plage, ou sous le névé, la grève.

DSC02064

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

dissertation 09/01/2010 11:01


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


dissertation 08/01/2010 11:01


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


bunny le chti 28/12/2009 08:10


salut
Noël c'est fini
alors bonne semaine


xcvhgh 26/12/2009 16:38


http://termomix38.labrute.com/


bunny le chti 14/12/2009 07:45


salut
pas mal le texte
bonne chance à la mère Noël
bonne journée


Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...