Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 18:12

 

 

ecole-eleves-et-profs-1.gif


Aujourd’hui c’est lundi et comme tous les lundis, au collège de Fausse- Joie dans la banlieue nord de Chimou  sur Comédon, se tient la très fameuse réunion de direction, rendez vous  hebdomadaire mais néanmoins extraordinaire, tant l’extraordinaire est le lot quotidien de l’éducation nationale. 

Elle  rassemble des personnages de premier plan à l’intelligence aiguisée par des années d’expériences et aux regards habitués à scruter l’horizon assombri du système éducatif.  La profondeur des ébats et la hauteur des arguments en font un évènement « people »commenté avec objectivité dans la salle des profs, arrière cours de la maison de la culture et avant scène du théâtre d’ombres (je n’ai pas dit de marionnettes) où se joue, toutes les heures, l’avenir de nos chérubins.

Il s’agit de discuter de la semaine qui s’annonce mal, car si elle s’annonçait bien, ce rassemblement  serait parfaitement inutile et pourrait s'apparenter à  une causerie aimable et superficielle, insulte à l’urgence des décisions à prendre, des drames à dénouer, des cocotiers  à secouer.


 

miniature_conseil_des_ministres.jpg


Le chef d’établissement préside. Comme tous les chefs, il est assisté de deux collaborateurs fidèles, soumis… pas trop quand même. Il ne s’agit pas  de donner l’illusion de la servilité.

A sa gauche, côté cœur, le Principal adjoint, porte sa serviette, dépoussière son fauteuil, tourne les pages des dossiers, apporte le café, répond aux questions faciles, souffle les commentaires pointus, puis disparait dans l’ombre. Des fois il a le droit de se coucher sous la table, de gratter le tapis et de gémir de plaisir sous les coups de pieds du maître. La réunion finie, il apporte sa laisse entre les dents et suit son boss en remuant la queue. 

A sa droite, côté portefeuille, le gestionnaire, tient les cordons de la bourse. Lorsqu’il sert les cordons, ça fait pas du bien aux couilles du principal, mais il grimace, surmonte la douleur et se venge sur l’adjoint. Le reste du temps le gestionnaire est un personnage positif qui répond toujours non aux questions tout en hochant la tête de haut en bas pour simuler le oui.

En face, le conseiller principal d’éducation a déjà dégainé son stylo. Il sait conseiller  pour ne pas écouter, exclure pour mieux inclure, guérir pour mieux soigner. Il sait se déguiser en infirmière,  en police de proximité. Conseiller…aucun doute,  éducation…sans doute, mais principal ? J’en doute !


La semaine dernière a été consacrée à la recherche du point « G », équilibre parfait entre la discrimination positive et la croissance négative, un point idéal où la jouissance ne s’entend plus, muette comme les grandes douleurs, intérieure comme les grandes joies, inextinguible comme les grandes soifs.  En bref, « G » comme Gé mal à mon éducation mais Gé me soigne mais Gé pas trouvé le docteur.

Aujourd’hui, sujet de la réflexion : comment recevoiir dignement le nouveau prof de langue vivante ?


Les langues vivantes !

 

ecole-professeurs-1.gif


Un vaste sujet.

Il ne faut pas croire que les petits français sont nuls en langues étrangères. Ils sont nuls en plein d’autres choses, mais pas pour causer avec les habitants du vaste monde.

L’allemand, dialecte guttural aboyé par quelques teutons mal dégrossis, a été enterré et a rejoint le paradis des langues mortes avec le latin et le grec.

L’espagnol est parfaitement assimilé, il suffit de rajouter un « a » au mot féminin français pour obtenir un excellent idiome hispanique.

Exemple ; bicyclette donne bicycletta.

Même principe en ce qui concerne les mots masculins, vous rajoutez un « o ».

Exemple ; vin donne vino.

Les noms propres doivent être maniés avec plus de finesse et de délicatesse  mais, rien d’insurmontable. Vous collez « sa » devant.

Lope de Vega devient alors, Salope de Vega.   

Avec l’anglais, l’osmose linguistique est totale. En parlant français, vous parlez anglais. Mieux, le français est en passe de devenir une langue universelle

Voyez plutôt :


"After le breakfast vous vous boostez vers l’open space pour débriffer le prime time en live. A midi, fast food avec un has been relooké en attente du tea time précédent le brainstorming à la recherche de backlinks sur le blog."


Et je n’évoque pas le wording, le percing, le bling bling…

Génial ! Je me croyais monolingue, je suis bilingue.


Donc, la question est, « comment accueillir dignement le nouveau prof de langue » ? Mais au fait, quelle langue ? La langue de bœuf, la langue de bois, la langue de chat…Non, nos grands penseurs nationaux ont optés pour une expression jeune et dynamique qui rapproche l’électronique de la sémantique, raccourcit une orthographe encombrante, synthétise une pensée brouillonne :


Le texto.


Le prof de texto doit être là, derrière la porte, les cheveux enduits de gel, le doigt vissé à son téléphone portable. Un jeune bien sûr, chargé de dynamiser le système, jouant du clavier comme Mozart de l’accordéon, écrivant à la vitesse du Dumas au galop, philosophant mieux que BHL(moins bien c’est pas possible).


« Salt, je m’appel Bruno, j’suis la pr vs apprendre la lgue du sms ;) ! Ou st vos eleves 2 mer2 ke je les 1struise ;) !! »


Bruno et son portable seront-ils en réseau avec le règlement intérieur ? Cette question fera l’objet d’une prochaine réunion de direction, lundi prochain.

 

telephone-antique-10

 

(avec l'aimable complicité de David G. Benuki)

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Fredesk admire et veut savoir 03/09/2010 06:11


Bravo pour ce billet. Et je regarde sur le côté votre présentation... ben je vous mets un A+ pour icelle. ;o)


Mariza.E 15/04/2010 18:44


Suis-je donc étrange, j'écris à peu près sans fautes, je n'écris jamais en langage SMS, et je suis bilingue français espagnol ^^


paul 04/04/2010 21:25


salut, passe sur mon blog, www.antoine59840.skyrock.com


O. 30/03/2010 13:11


Baanjour :D !
Nouvelle source sur les JONAS :P. En espérant qu'elle assouvira votre curiosité et votre fan attitude..
Passez une bonne visite :).

Bise ♥


Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...