Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 15:32

Après la journée de la jupe et avant la journée de la poule, voici venir la journée de la dinde.

Elle tombera le 25 Décembre.

 

index.jpg

 

Ce n’est pas l’intelligence de l’animal qui retiendra notre attention et les quelques grammes de son cerveau sont peu de chose par rapport au poids de sa viande.

Dans sa grande sagesse, Dieu lui a retiré la parole pour lui léguer le glougloutement, ce qui ne change rien à l’intérêt de sa conversation, ni à la profondeur de sa réflexion mais quand même ça fait un drôle de son lorsque le bec s’entrouvre sur un bruit d’évier dont le siphon a été monté à l’envers.

 

La dinde est remarquable par la grosseur de ses pectoraux, sa cuisse haute et légère, son croupion déplumé et sa très légère couche de graisse fondante à la cuisson.

Pour Noël, elle sera fourrée à la châtaigne, idée saugrenue venant d’un autre âge, celui où le marron était la base de toute discussion et où le mâle le plus grand, le plus fort et le plus abruti gagnait à tous les coups et s’envoyait en l’air avec la belle en réduisant les préliminaires à leur plus simple expression.

Lorsque la dinde s'appelle Jeanne et qu'elle habite du côté de Rouen, elle sera flambée au cognac, histoire de donner de la saveur à ses  sots l'y laissent.

 

Il faut choisir une dinde encore jeune dont l’expérience de la vie n’a pas dégradé le corps. L’âge affaisse les pectoraux, les tendons se raffermissent et l’onctuosité du début s’efface devant la dureté des répliques, l’imprévisibilité des humeurs et la mauvaise foi de celles qui ont la rate au court bouillon.

 

La dinde sort accompagnée,

Par un mec qui a la tronche dans le pâté, on dit du pâté de tête. Appelé aussi pâté de foi lorsqu’il descent du ciel. On dit aussi du foi gras si on y ajoute un peu de graisse de canard.

Le pâté, c’est du lourd. Homogène. Compacte. Il envoie le cholestérol et les calories. Une petite rillettes du coin des lèvres, le pâté tartiné sur une épaisse tranche de pain vient boucher l’orifice buccal, celui qui sert à ventiler les molaires et à ingurgiter du carburant dans le con burant.

Si ça coince, on enfonce avec le pouce, la graisse du dessus se rebelle, elle entre dans les trous de nez, lubrifie les narines, s’épanche sur la moustache, ruisselle sur le menton.

Heureusement, c’est fête.

On a sorti les serviettes en papier.

Ne soyez pas un vrai sceptique, contrairement à votre femme, la fausse sceptique, le bol alimentaire, poussé et aspiré suivra son chemin jusqu’à bon port, dans ce cas là…bon porc !

 

La dinde sort raccompagnée,

Par une bûche. Elle est rude et au beurre.  Taillée dans la masse du biscuit. Coupée à la scie par les meilleurs bûcherons vosgiens, finie à la hache et décorée avec soin par ces hommes dont la force de persuasion est égale à la grosseur des mollets et inversement proportionnelle à la minceur de la taille.

La décoration de la bûche est un moment délicat, confiée à un orfèvre en  la matière grasse, une sorte d’enduit pâteux (la décoration, pas l’orfèvre), travaillé à la truelle, et coloré aux pigments naturels.

A titre indicatif, j’ai noté la formule secrète de cette coloration.

 bleudepatente.jpg

 

 

La touche finale, la cerise sur le gâteau :

l’élégant nain en plastique rouge juché sur un champignon de Paris en meringue recyclée, marque de l’élégance culinaire capitale.

Champignon symbole de l’osmose entre le bois mort et la vie végétale éternelle, symbole de l’osmose entre le pâtissier et la queue de sa casserole, entre le pied et la pédale, entre la main et le nain.

 

La bûche perdrait toute saveur sans son nain en plastique rouge, mais, principe de précaution oblige, une inscription en pain azyme rappelle aux distraits les dangers liés à une utilisation abusive de l’objet :

 

« attention, nain en plastique, toute ingestion volontaire reste de la responsabilité de l’ingérant ».

 

Mastiqué avec opiniâtreté, le nain en plastique est la partie la plus digeste de la bûche, mais pas seulement. Il peut aussi favoriser un excellent moment de convivialité avec des jeux incontournable comme le lancer de nain ou, chez les chinois, une partie de nain jaune.

 

Cependant attention aux mots qui fâchent ! Un nain n’est pas un nain, c’est une personne de petite taille. Une personne petite n’est pas petite, elle est verticalement déficiente.

 

images-copie-1.jpg

 

Si vous n’aimez pas la dinde vous pouvez vous rabattre sur le homard.

« Homard m’a tué » n’est qu’une légende colportée par une morue mal braisée.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...