Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 18:56

 

 

Où le nettoyage et la réparation font, somme toute, bon ménage.

 

 

 

Les personnels de service restent accrochés au premier barreau de l’échelle sociale éducative sans espoir de gravir un jour le second : le barreau n’est pas leur avocat, ce serait plutôt leur prison.

Les profs, fiers émules de la révolution française, champions de ch.jpgl’émancipation des masses laborieuses, théoricien de la promotion des travailleurs et travailleuse, ces « Che Guevara » du sofa ou « Fidel Castro » du bistro se mélangent rarement avec les représentants de la sueur et de la crasse. Ils les regardent parfois et, s’ils les voient, c’est pour jeter sur eux un regard oblique chargé de condescendance plus ou moins bienveillante.

Dans l’accomplissement de leur épanouissement professionnel, ces personnels qui travaillent plus et gagnent moins, sont souvent des femmes. Rassurez-vous, rien de chromosomique dans cette maladie. La multiplication de la gent féminine est le seul syndrome éducatif transcatégoriel. 

La femme de ménage nettoie. La tache est sa tâche.


balais.jpg


C’est une tradition. Les traditions ne doivent pas se perdre, sinon elles deviennent folklore. Un folklore de ménage, ça donne le ballet du balai. Un pas serpillié à droite, un pas serpillié à gauche. Double saut mouillé avec détergent. Double concentration, celle de l’esprit, celle du produit. Sur les patins, le grand écart est parfois tenté mais rarement réussi. Si, dans un craquement de bois sec et un énorme hurlement de douleur, l’entre jambe touche le sol, tous les membres du conseil d’administration viendront décorer l’héroïne de la légion d’horreur ou du savon de palme académique.

 

images-copie-16.jpg

Dans le collège, il existe deux écoles.

Celle de la tornade blanche. Cette ménagère de plus ou moins cinquante ans considère la poussière comme une insulte. Là où le balai passe, la saleté trépasse. Lorsque l’éponge s’humidifie, la crasse se liquéfie. Les inox brillent comme de l’argenterie, les vitres étincellent comme du cristal. Si vous passez un doigt sale sur une armoire, il en ressort propre.

 

Puis il existe l’école de la fée Carabosse. A cheval sur son balai, le cheveu raide et le sourire sardonique, la sorcière ignore les coins. Elle ne décrit que des lignes courbes. Sa probité morale lui interdit les dessous de table. Sa petite taille l’éloigne des meubles hauts.

Son exactitude lui commande de partir tôt pour arriver à l’heure chez elle.

 

Le collège est un lieu où l’emmerdement matériel est élevé au rang de sacerdoce. Le robinet qui fuit, le carreau qui casse, la fenêtre qui tombe, le plafond qui s’écroule, le bâtiment qui se fissure, l’amiante qui s’envole, le gaz qui s’échappe, l’électricité qui disjoncte, le sol qui se dérobe, le volcan qui jaillit.

L’apocalypse n’est pas pour demain. Elle se joue au jour le jour.

Le tournevis à la main, le chef réparateur patrouille avec son marteau et sa faucille dans l’autre main. Il aboie des commentaires désobligeants à chaque dégradation constatée. Ce n’est pas une vie d’avoir à réparer les dégâts des autres. Mais il est payé pour ça et s’acquitte de son boulot avec mauvaise humeur.elec.jpg

Le chef réparateur, appelé aussi ouvrier d’entretien, Factotum de son nom de famille s’impose comme roi du court circuit, prince du fil dénudé et empereur de la paire de douilles. Il faut le voir plonger la tête la première isolée par une chevelure clairsemée, dans l’armoire électrique. Aucune force au monde ne peut l’arrêter. Ni les éclairs aveuglants, ni le tonnerre vrombissant, ni l’arc électrique dardant ses flèches incandescentes. Le sourcil cramé et l’œil illuminé, il éteint, il allume.

Les plombs sautent.

A ce stade, il en fait une affaire personnelle. Ignorant la prudente réserve des instants précédents, il fusible à tour de bras. Le cuivre fait les frais de l’opération. Le courant passe, l’ouvrier surpasse.

Factotum a disjoncté mais l’électricité est rétablie. Les ordinateurs vont fonctionner aujourd’hui.el1.jpg

 

Les personnels de service, nettoyeurs et réparateurs sont une même famille. Ils obéissent aux ordres du Général Conseil. En anglais, Conseil Général, assemblée de notables dont le président seigneur et maître dirige le département. Ici la Peine et Marne, chef lieu Tripatouille sur Erection, sous préfecture Nichon la gaillarde. Depuis la dernière guerre, celle de la décentralisation, les murs des collèges sont tombés dans le fief départemental, ses soldats aussi.

La pédagogie, c'est comme Sarkozy, ça résiste encore, mais pour combien de temps.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...