Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 11:50


 

Les profs ne sont pas les seules victimes du maintien des forces vives de la nation dans le giron éducatif jusqu’à ce que mort s’en suive. Ce n’est plus un sacerdoce,  c’est un chemin de croix et comme me le disait encore récemment mon pote Jésus, le chemin de croix se finit souvent mal.

L’équipe administrative nantie de l’équipe de direction, cette boussole qui a perdu le nord, épaulée par l’équipe de gestion, reine de l’achat des gommes et crayons, recyclée, pour les plus valeureux, dans l’achat des pense bêtes et des prothèses de silicone, accuse le poids des ans et va passer sa belle vieillesse à remplir les activités qu’ils ont été incapables d’accomplir du temps de leur jeunesse.

Au collège de Nichon la Gaillarde,  dans le sein des seins éducatif, la cour de récréation, celle où des surveillantes accortes discutent chiffons sous la surveillance bienveillante des élèves, à la rentrée, le chef d’établissement,  par hasard une femme, appelle un à un les enfants qui entrent en sixième.

La pauvre femme assise sur son pot de chambre égraine les noms entre deux râles. Une râleuse professionnelle qui n’a pas perdu au fil du temps ses capacités à voir la vie du mauvais côté. Sauf que maintenant ses remarques inappropriées et inopportunes ne viennent plus du cœur mais des poumons. Elle conserve toute sa tête, il est vrai qu’elle n’a pas beaucoup servie. A part quelques fuites malencontreuses, elle est en bonne santé et accueille, en tant que représentante de l’État, les suppressions de postes avec le râle bienveillant qui sied à sa fonction.

A ses côtés, tenu en laisse, son fidèle adjoint, un fox terrier à poils ras souffre en silence de plusieurs années de mauvais traitement. Habitué à lécher le cul de sa supérieure, il accepte de recevoir des coups de pied lui qui, niché sous le bureau, éloigne les importuns par des aboiements féroces. En attendant son os à ronger du matin, il a enfilé sa muselière, garante d’un silence à toute épreuve.

Un peu plus loin, tenu par le pilier droit du préau, le gestionnaire se masse la jambe. Son problème ? La varice. Une déveine énorme. Il regarde passer un jeune ouvrier qui transporte ses collègues âgés dans la brouette et les amène sur une botte de paille fraîche afin qu’ils ruminent tranquillement le temps restant avant le repas de midi.

Puis, des coups sourds. C’est la secrétaire qui joue la cloche. Elle tape avec sa canne sur le portail et fait des grands gestes de sa main gauche, la dernière valide et essaye d’attirer l’attention sur elle. Elle a une communication importante à porter à la connaissance de monsieur le fox terrier à poils ras. Comme elle ne marche plus, la faute à ses vieilles jambes gonflées au fil des années, et que sa voix a perdu plusieurs octaves en soixante dix ans de rumeurs infâmes colportées sous le manteau, elle est donc obligée d’innover dans la communication moderne.  

Dans sa loge, l’agent d’accueil assis sur son lit médicalisé ajuste le débit de sa perfusion à base de vitamines et de pensées positives.

Un gériatre neurasthénique est mis à disposition du personnel. Son bureau est installé au fond du couloir, à droite. Il y a la queue devant son cabinet. Une file aussi longue, ça le déprime. Il s’en émeut auprès de l’assistante sociale, la dernière de sa génération. Momifiée vivante, elle fait, paraît-il, des miracles. Des jeunes viennent pratiquer des rites vaudou et offrir des offrandes à ses pieds parcheminés.

Une fois l’appel terminé, la chef, son pot de chambre dans la main droite, à cheval sur son adjoint, se laisse ramener vers son bureau. Encore une belle rentrée de passée.  La jeunesse n’est pas dans le corps, mais dans le cœur. Heureusement, elle n’a ni l’un ni l’autre.  

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...