Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 15:16

r18-copie-1.jpg  

Depuis le scribe aux dents de sabre et le moine à poils ras l’homme a toujours cherché à dupliquer sa pensée.

A cet égard plusieurs techniques se sont montrées décevantes. Celle de la multiplication des peints sur le papier du même nom a fini droit dans  le mur, les signaux de fumée style apache islandais ont perturbé le trafic aérien et la gravure sur marbre n’a pas fait carrière.

Heureusement, Bébert, le roi de la plume mécanique, plus connu sous le nom de Gutenberg, l’homme qui a transformé l’oral par les cris, un homme de caractère, a mis du plomb dans la cervelle de l’humanité et a participé à la civilisation du livre, demain en voie de disparition, remplacée par internet et ses écrivains sans papier.

En attendant, l’imprimerie a déclenché la folie salvatrice de la prolifération du savoir qui a envahi notre société et en particulier son sanctuaire le plus fondamental, l’école.

 

Un de ces jours gris qui jalonnent notre hiver et pollue notre été, un de ces jours qui engluent notre quotidien depuis l’avènement de l’empereur Nico premier, l’homme qui tond les moutons plus vite que son ombre, un camion affronte les intempéries du magnifique mois de Mai pour se rendre au collège dit « de la fesse triste » (en hommage à un ancien chef d’établissement), dans la cité médiévale du Gué Clain bien connue pour ses cloches romanes et son bistrot fleuri.  

 

 

scamion.22642.gif

Le chauffeur se dépêche. Sa retraite n’est pas loin et il veut y arriver avant d’en revenir.

La Bérézina n’est pas une fatalité en matière de retraite.


Dans ses bagages, une magnifique photocopieuse dernier modèle. Carrossée par Bertone, huilée à la graisse de phoque riche en oméga trois, motorisée à l’arrière avec double arbre à came pure coke en tête. Le tableau de bord, cuir en plastique avec finition main. Vitre teintée sur le four, rétro éclairage à la lampe à souder. Tout électrique. Pas besoin de pédaler pour la faire avancer. En option elle passe la brosse à reluire. Fait des étincelles avec le toner. Clignote si on lui triture les boutons et pète quand fondent les plombs.

 

Lorsque le chauffeur arrive à bon port, il n’oublie pas de se coiffer d’un casque à pointe. Depuis la sacralisation du principe de précaution et l’oublie de l’excellente formule d’un très grand écrivain (Piga pour ne pas le nommer) « la plus grande cause de mortalité, c’est la vie ! », notre homme ne lésine pas sur la protection de son environnement immédiat et de sa personne en  particulier et du siège de son humanité révélée les jours de grande beuverie. Je vous le donne en mille,

SON CERVEAU,


si l’on peut nommer ainsi la petite masse grisâtre et spongieuse qui niche au fond du crane. Le casque à pointe est là pour éviter un tomber du ciel sur la terre, un vol de météorite, une avalanche de coups du sort, un retour de bâton. Le symbole de la tuile protectrice les jours d’orange se muant en danger mortel en cas de chute est très présent dans ses actes quotidiens.

Il a revêtu aussi son gilet jaune qui éloignera les sangliers distraits s’égarant dans une cour d’école. Lorsqu’il traverse un champ de taureaux il enfile un gilet rouge. Lorsqu’il rencontre un troupeau d’écologiste il met son gilet vert.

 

Le muscle est à l’honneur. Il faut descendre la machine. Deux magnifiques spécimens de la race humaine élevés sous la mer, garantis sans hormone artificielle et sans pensée subversive, à la sangle abdominale développée à la bière brune et au whisky coca se découpent sur l’horizon dégrisé.

Pas de problème, l’élévateur hydraulique a fait le boulot et pousser la machine en appuyant sur le bouton du charriot électrique est un jeu d’enfant, car ne l’oublions pas, l’enfant est au cœur du système éducatif. La photocopieuse est placée dans la salle de reprographie, proche de la salle des profs, à côté des water closet, pas loin de la cantine, accessible par la porte de sortie qui, parfois, sert aussi de porte d’entrée.  Allumée la nuit elle est le phare du collège, indique les écueils, guide les enfants vers le sud après qu’ils aient perdu le nord.   

 

Dés le lendemain, ce matériel exceptionnel est à la disposition des enseignants.

 

2813-prof-math-tableau.gif

Aux  premières minutes une foule chamarée et attentive se presse autour de l’objet de tous les désirs. Les femmes s’essayent à des œillades aguichantes,  les hommes bombent le torse.

Qui va entreprendre la bête androgyne. Le prof de latin dégaine en premier. L’Eneide au poing, il fend la foule, s’agenouille devant la machine, lui tend respectueusement les feuillets, tape les numéros, donne un coup de pied affectueux à l’engin domestique, attend respectueusement à l’autre bout et dans ses mains tremblantes tombent vingt cinq feuillets d’un Virgile impeccable, propre sur lui, l’original sur le dessus, les photocopies dessous.

Explosion de joie chez les spectateurs attentifs.  Les profs s’étreignent, certains pleurent, une photocopieuse en état de marche, ils n’avaient plus eu ça depuis de longs jours. La révolte couvait, les champions de la lutte des classes, les dignes enfants de la révolution française, celle de 1968, allaient remonter sur les barricades.

La nouvelle photocopieuse met un terme à cette ébullition, au grand soulagement de l’administration.

La prof de math profite de l’allégresse générale pour s’extraire du groupe, se faufiler à quatre pattes, chercher le diamètre du cercle des initiés, tirer une diagonale dans les coins, consulter son logarithme népérien, s’accoupler  à la photocopieuse, placer son exercice, tenter un recto verso, enfoncer les touches avec les seins…

Rien ne vient.

Elle appuie du nez, le bouton rouge clignote, alors elle pousse un cri de désespoir, donne des coups de genou, gémit devant la mauvaise volonté, martèle le clavier de sa chaussure à talon, le bouton vire au violet, puis le verdict apparait ; bourrage. 

Enfer et masturbation !

Bourrage.

Non, j’s’uis pas bourrée.

Bourrage et recopiage, les deux mamelles de la reprographie.

On pourrait croire les autres profs abattus par ce coup du sort ! Non, énergiques comme rarement, ils se ruent sur les mathématiques. La pensée unique et collective va-t-elle l’emporter sur les parallèles qui ne se coupent jamais ? Les plus acharnés attaquent la pauvre femme au cutter et aux ciseaux à bouts ronds. Ils lui coupe la tête, la plante au manche du balais brosse et la promène autour de la salle en hurlant des chants de haine et proférant des insultes grossières à l’encontre de la toute puissance des scientifiques, incapable de dominer le fonctionnement d’une simple photocopieuse.

La vaillante police municipale, à la recherche d’un apéro géant non autorisé ou d’une rave party interdite, s’apprête à intervenir, lorsque le gong de la rentrée sonne la fin du round et le début des cours.

Les pros rafistolent les corps en saignant, on recolle rapidement la tête de la prof de math. Le chef d’établissement se félicite du bon esprit général, assure que la photocopieuse sera bientôt réparée et souhaite bon courage à sa petite communauté qui part, en rang par deux, à la recherche des élèves.

 


T51545BL.jpg 

Pendant ce temps, l’ouvrier d’entretien, celui qui est payé pour réparer les conneries des autres, accroupi, la tête dans les engrenages, muni de son instrument de travail, la pince à épiler, dégage un à un les morceaux de papier coincés entre les rouleaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA - dans humour
commenter cet article

commentaires

♥ Olympia ♥ 27/05/2010 17:59


Je valide ton inscription...bienvenu dans mon petit monde , bise...


Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...