Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 14:54

Il est nommé au collège Pablo Escolar dans la banlieue sud de Nichon-la-paillarde...

Pour ceux qui auraient commis l'énorme erreur de zapper la sortie du best seller, « A bas la rentrée » ou ceux, encore plus nombreux, qui auraient effacés de leur mémoire vive le souvenir de cet espace scénique, je me dois de leur rappeler en quelques lignes la charmante métropole, sa situation géographique et son évolution historico-géologique.

« Un peu au nord-est de la Loire, à la suite du poitrinaire inférieur s’est formée une gorge profonde qui, après érosion, a donné deux collines. Au haut de chaque colline se sont installés deux villages. Celui de Nichon-la -gaillarde et de Nichon-la-paillarde. Loin d’être rivaux, les deux villages se sont associés en soutien de la vallée d’où l’on aperçoit, les jours de grande respiration, au loin, le mont de Vénus, appelé ainsi suite au passage de l’armée romaine commandée par le général Utérus en campagne contre le roi celte Spermatozoïx qui avait fédéré sous sa bannière les chefs locaux, Sifilix et Servietigénix et encore Blénoragix.

Puis vint une période de grand froid, la culotte glacière, suivie par la fonte des glaces et la perte des eaux avant de sculpter définitivement le paysage d’aujourd’hui. »

Bien sûr, Nichon-la-paillarde a un collège toujours unique et toujours inique. L'éducation nationale ne laisse à personne d'autre le soin de semer l'instruction afin de récolter des chômeurs.

Pour affirmer le caractère champêtre et bucolique de son environnement paisible, son conseil d'administration a voulu le nommer du patronyme de Pablo Escolar, un grand humaniste colombien. Écologiste avant l'heure, il cultivait des champs de pavots coquelicots. Au printemps, la marée rouge décrivait aux promeneurs un paysage hallucinant. L'hiver, lorsque la neige tombait sous forme de poudre, il la ramassait soigneusement. Cette blancheur éclatante s'opposait à son visage sombre et ses moustaches noires cachaient un cœur d'or façonné par le travail acharné de la terre ingrate qui cependant s'avérait généreuse. Pablo est mort prématurément dans un accident de chasse, criblé du plomb de ses ennemis, tombé en embuscade dans un pré tapissé de champignons fantasmatiques.

Le collège de Nichon-la-paillarde est un collège d'ordre. De grands adolescents trentenaires veillent aux alentours. Tout mouvement suspect est détecté. Seuls des policiers inconscients auraient pu se promener dans le coin pour y mettre le désordre et l'anarchie, mais ils ont vite compris les dangers d'une telle initiative. Maintenant, ils se postent beaucoup plus loin, sur un chemin de terre où ils verbalisent en toute quiétude les charrettes à bras et les tracteurs poussifs.

Quelquefois les vaillants archers municipaux se pointent sur le territoire. Ils laissent aux veilleurs leurs passeports, leurs chaussures et leurs caquettes et pendant un temps limité ils obtiennent le droit de s'adresser au concierge du collège.

Au portail d'entrée, des collégiens bien intentionnés proposent d'égayer la morne vie d'autres collégiens avec des substances euphorisantes. Marie Jeanne devient leur maîtresse, mieux, leur héroïne.

Dans la cour de récrée, les plus grands demandent une modique participation financière aux plus petits contre une plus grande sécurité dans leur vie collégienne. Il s'agit de la reconstitution de notre bonne vieille société féodale où vassal et suzerain jouaient à je t'aime moi non plus sur le dos d'un roi dénué de tout pouvoir. La seule différence avec notre époque est que maintenant le roi est élu.

Il a pris son arrêté de mutation avant se s'enfermer dans les WC.

Le WC est la seule pièce de la maison où notre enseignant n'a pas l'angoisse de la page blanche. Là il se ressource . L'endroit est étroit, clos. Il se sent protégé. Il ne ressent pas une fausse aisance mais le calme de la fosse d'aisance. Assis sur le trône de la libération de ses intérieurs tourmentés, il relit pour la énième fois le papelard. L'année dernière, il enseignait au collège de Nichon-la-gaillarde où il ne garde que de bons souvenirs ;

de la secrétaire, de l'infirmière, du conseil d'administration, des élèves...

Partager cet article

Repost 0
Published by PIGA
commenter cet article

commentaires

Le Blog De Piga

  • : C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • C'est la rentrée! Le blague blog de PIGA
  • : C'est la rentrée, c'est encore la rentrée, c'est toujours la rentrée!
  • Contact

Profil

  • PIGA
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.
  • Issu du croisement entre une solide lorraine et un léger gascon, j'ai attendu la force de l'âge pour m'investir dans la littérature et commettre des textes qui enrichiront les décharges publiques.

Recherche

PIGA en librairie


Autres forfaits de PIGA...